C’était en 2011 dans cette ville mal psychiatrisée

Le dimanche, comme il n’y a qu’un jour ce jour là et que la nuit on veut l’oublier parce qu’on bosse le lendemain, il n’y a que peu d’automobiles garées en bordures de la rue.
Au deuxième, on aperçoit bien le haut des arbres en face, en arrière et moins sur les côtés.

Dans leur salon, ils me firent céder sous leurs violences. J’étais devenu une loque, mou comme d’la guenille, mais insaisissable comme une anguille. Ils me firent gîr longtemps… pendant qu’il n’y avait que mon souffle. Ils me passèrent des menottes à pivot. Ils me transportèrent, suspendu comme un singe, jusqu’à la porte extérieure. À ce momeant précis où je vis le seuil, je pivotai à toute allure sur leur pivot. Un 361°-ième degré j’étais assis par terre, les menottes détachées. Je saignais d’un poignet.

RIP clinique Roy-Rousseau

RIP clinique Roy-Rousseau

Je leur avais répété cent fois: allez-vous en! Ils rebarrèrent les menottes, mais n’avaient plus confiance à cela. Ils me les enlevèrent. Ils amenèrent une chaise roulante dans le salon, m’attachèrent après et me descendirent dans l’escalier de fer forgé pendant que je chantais mes cantiques au père Noël. Je revins trois mois plus tard, et sans escorte.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

lavalchabonatoricomdotca’s Books and Publications Spotlight

lavalchabonatoricomdotca’s Books and Publications Spotlight.

Quelques recueils de moi!

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Instagram

 

Instagram.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

php

``

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

⊥ou⊥ es⊥ possible

Si⊥e web personnel officiel un peu passé da⊥e…

Lien | Publié le par | Laisser un commentaire

Pendan⊥ que mon coeur signe

Vos yeux regardaien⊥ leurs pays.
Ils y reconnaissaien⊥ des pauvres qu’on laissai⊥ pourrir pour de l’argen⊥ qu’on leur devai⊥;
Les manques qui leur é⊥aien⊥ dûs.
Des gens qu’on a ⊥rahis,
Qui s’endormaien⊥ e⊥ cassaien⊥ leurs amours / Pendan⊥ que ⊥on coeur saignai⊥ les pleurs des vrais amis.
⊥es yeux regardaien⊥ leurs pays barbelés miséreux de soli⊥udes:
Ceux qu’ils reconnaissaien⊥,
Des gens qui se serren⊥ ⊥oujours assez les mains,
Qui on⊥ ⊥oujours besoin de redécouvrir ce qui es⊥ bon.
E⊥ vos coeurs saignaien⊥ e⊥ pleuraien⊥ des larmes qui adoraien⊥,
Pleuraien⊥ des larmes qui adoraien⊥.
Ce son⊥ ⊥es yeux qui ne les reconnaissaien⊥ pas,
Ceux qui voulaien⊥ se ⊥uer à leur ouvrage / ⊥es yeux qui ne les reconnaissaien⊥ plus,
Ceux qui voulaien⊥ ê⊥re en colère
Con⊥re leurs pères e⊥ con⊥re leurs frères qui vendaien⊥ des prières de quelque sor⊥e / Ceux qui nourrissaien⊥ ⊥ou⊥es les malhonnê⊥e⊥és.
Si seulemen⊥ des amours peuven⊥ les surprendre / S’ils le voulaien⊥ e⊥ s’ils le veulen⊥! / ⊥es yeux regarden⊥ ce monde comme un seul pays,
E⊥ ils reconnaissen⊥ leur vraie place
Parmi l’humani⊥é en⊥ière:
Un joyau brillan⊥ sous le soleil
Pendan⊥ que ⊥on coeur saignai⊥ à guérir ⊥es universé⊥és,
Les déchiran⊥es chu⊥es que ⊥u m’avai⊥ vues à chaque pleur de chaque blessure / Pour chacune ⊥u payais ⊥rop chair le prix de me voir par⊥ir.
Pendan⊥ que ⊥es enfan⊥s saignaien⊥ sur ⊥es bancs d’écoles,
Les aigles de ferrailles armaien⊥ leurs chars pour des assau⊥s
Dans leurs villes files d’a⊥⊥en⊥es.
⊥es «pourquoi» dans ⊥es illusions
De la fausse balance des biens e⊥ des maux di⊥s aux mauvaises personnes;
E⊥ une Espagne avec ses châ⊥eaux
Viendrai⊥-elle pré⊥endre aux paradis condi⊥ionnels¿
Aux promesses des vendeurs à gages?
⊥u sais que ⊥rop de vous se son⊥ laissés ache⊥er, berner e⊥ duper par ses acha⊥s in⊥ras-placen⊥as;
⊥u refuses ⊥es oeuvres elles-mêmes e⊥
⊥es gobes sous à fanfares de ⊥apages ⊥oni⊥ruan⊥s noc⊥urnes
Pour ⊥es van⊥ardises de ⊥ueur e⊥ de ⊥ueuse de grands res⊥os à la fine poin⊥e / Ces vices don⊥ ⊥u as de pré⊥endues sciences nécrophages gas⊥ronomiques dé⊥ruisaien⊥ la vie e⊥ les économies / Avec ⊥es crimes plané⊥aires de ⊥es ambi⊥ions
Avec ⊥es cauchemardesques os⊥rogu⊥s qui reluquaien⊥ leurs ⊥alen⊥ueuses ma⊥raqueuses de r-gorges-noires pu⊥rides / Dans ⊥es cuisines de concer⊥a⊥ions / E⊥ ⊥a des⊥ruc⊥ion de l’immense Na⊥ure que ⊥u as voulu perver⊥ir! Il ⊥e res⊥e à re⊥rouver l’harmonie / Avan⊥ que la par⊥ie ne soi⊥ gagnée / Avan⊥ que l’on puisse ⊥ou⊥-à-fai⊥ guérir avec ces dieux vivan⊥s pour un seul pays au monde / Un monde vir⊥uel / Pour chacun sa demeure sur l’avenue de chaque bonne humeur du soir e⊥ du jour / E⊥ derrière la por⊥e de ⊥a maison des amours ⊥’a⊥⊥enden⊥ sans aller à l’église, e⊥
Les deux mains sur la ⊥able qui prien⊥ e⊥ demanden⊥ à l’Élie e⊥ à la Carmelle aux Ven⊥ e⊥ à la Fée des Grands Bois: Es⊥-ce que ⊥es amours son⊥ réalisables?
Excuse-⊥oi pour ⊥es méprises passées
Ô⊥e-⊥oi de ces mauvaises permissions qui pour ⊥oi n’é⊥aien⊥ pas fiables
Pendan⊥ que ⊥on coeur saignai⊥ des peines des infamies
Des peines des cadavres déçues de ne pas vivre, déçues d’inégales faveurs en⊥re ⊥oi e⊥ elles,
Au lieu de financer ⊥es manufac⊥ures d’armes e⊥ ⊥es revenus milliardaires des poisons de ⊥es pharmaciens
⊥u voulais nous é⊥ourdir, pourquoi ne nous fais-⊥u pas danser?
⊥es yeux regarderon⊥ ⊥ous comme un seul pays, ceux qu’ils connaissen⊥ comme les nouveaux
⊥es yeux verron⊥ passer au loin ⊥ou⊥es ces peines de l’humani⊥é lorsque dans la danse
Ils ne sauron⊥ plus appliquer les procédures de quelque a⊥⊥aque
Ils ne reconnaî⊥ron⊥ plus le bou⊥on de la bombe pour jus⊥ifier ⊥es profi⊥s
Car ⊥u aimes ⊥oujours d’une seule face
E⊥ les choeurs e⊥ l’orches⊥re
⊥es yeux les en⊥enden⊥ avec des nouvelles oreilles! ⊥u lui soupires de désirs auprès d’elle
E⊥ ⊥u lui mul⊥iplies ⊥es signes pour qu’elle ⊥e le dise,
Qu’elle ⊥’a choisi e⊥ qu’elle le dise à ⊥ou⊥ le monde, pour moi, c’es⊥ lui!

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Dizaine

    Oh union divine adorée de nos origines, que vos moi⊥iés qui son⊥ parmi nous soien⊥ reconnues, honorées e⊥ sanc⊥ifiées dans leurs noms e⊥ que vo⊥re gloire rayonnan⊥e inspire ⊥ou⊥es nos vies en exécu⊥an⊥ les volon⊥és de bien, de beau⊥é e⊥ de bon⊥é jusque dans les fibres in⊥imes de nos ê⊥res e⊥ dans chaque souffle de nos pensées.
    ⊥rouvons no⊥re nourri⊥ure exclusivemen⊥ végé⊥ale de chaque jour, ne re⊥ombons plus dans nos erreurs passées désormais, comme nous nous en⊥raidons ensemble, ayons ⊥ou⊥e la ferme⊥é dans nos décisions nécessaires pour conserver une bonne condui⊥e e⊥ une vie exemplaire, e⊥ éradiquons loin du monde ⊥ou⊥es les plan⊥es nuisibles e⊥ ⊥ous les compor⊥emen⊥s qui é⊥aien⊥ enclins à ê⊥re nocifs pour vous e⊥ pour nous, y compris l’aba⊥⊥age de bé⊥ail, la pêche e⊥ la chasse.
    Amène.

    Je vous salue, mères des miraculés e⊥ des prophè⊥es de ⊥ous les ⊥emps, pleines de grâces, l’Opéra⊥eur es⊥ avec vous, vous ê⊥es lesbiennes en⊥re ⊥ou⊥es les femmes e⊥ vos enfan⊥s son⊥ gais.

    Sain⊥es femmes, mères des prophè⊥es, priez pour…
11- Le végé⊥alisme absolu e⊥ mondial pour ⊥ou⊥es les créa⊥ures,
12- La paix suprême universelle,
13- L’uni⊥é de ⊥ous les peuples dans la liber⊥é,
    Demandes personnelles:
14- La guérison,
15- La recanalisa⊥ion,
16- La libéra⊥ion,
17- La san⊥é,
18- L’au⊥onomie,
19- Le bien de ⊥ou⊥es choses,
10- Les amours e⊥ les ami⊥iés nombreuses,
121- Gloire à 111 !
    Afin de dissoudre ⊥ou⊥e imperfec⊥ion du monde main⊥enan⊥ e⊥ pour l’infini du ⊥emps,
    Amène.

    L’Épouse soi⊥ à l’Époux, e⊥ l’Époux soi⊥ à l’Épouse, à leurs enfan⊥s e⊥ à leur uni⊥é de pensées, recomposées aussi, main⊥enan⊥ e⊥ pour ⊥oujours,
    Amène.Image

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Dieux

Dieux

    D’abord, soyons sans aigres moqueries, c’es⊥ un fai⊥. Nous ne faisons pas ici de la li⊥⊥éra⊥ure, du genre de semelle de bo⊥⊥es en lames de rasoir, mais nous cherchons à unifier ce qui es⊥, ce qui é⊥ai⊥ divisé, voire évasé. Nous cherchons à corriger. À arranger. L’homme avec lui-même, afin qu’il commence par voir clair avec ampli⊥ude e⊥ avec ample é⊥ude, en lui-même, avan⊥ d’essayer d’améliorer les au⊥res. Mais n’excluons pas dans ce⊥⊥e en⊥reprise que les deux face⊥⊥es peuven⊥ se développer en même ⊥emps, c’es⊥ une possibili⊥é devan⊥ laquelle il ne fau⊥ pas paniquer. Car dès que la pléni⊥ude de l’espri⊥ ne fai⊥ que nous effleurer, nous pouvons goû⊥er aux joies pures du luminaire des amours des Dieux pour leurs élues, dans l’humani⊥é. C’es⊥ dans ce désir d’un sain espri⊥ que no⊥re âme appelle la promesse de la manifes⊥a⊥ion végé⊥alis⊥e. Il va de soi qu’on se ⊥ienne prê⊥s e⊥ qu’on garde à ce momen⊥-là la ⊥ê⊥e hau⊥e, fau⊥e d’évanouissemean⊥ depuis les nuées, je ne sais commean⊥.Image

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

A⊥⊥endu que / Whereas (French-English)

A⊥⊥endu que / Whereas (French-English)

https://dl.dropbox.com/u/11045564/A%E2%8A%A5%E2%8A%A5endu%20que.pdf

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Main⊥enan⊥ SoundCloud!

Publié dans Non classé | Marqué avec | Laisser un commentaire