Petit journal de nuit

Encore un après-midi qui s’étire ses jarrets d’une pièce à l’autre, faute de ne pas avoir assez de sous pour sortir. Faute de toutes les injustices illégales et immédicales. Les carnivores, qui pataugent dans leurs erreurs administratives, quoi!

Quand on a faim, on ne se sent pas bien. Si l’on ne s’impose pas consciencieusemeant une première place à nous diriger sans convergeance et sans dangers aucuns vers des préparatifs pour bien nous nourrir, on peut rester prostrés à s’apitoyer sur soi.

Lorsque nous avons faim, nous pouvons ressentir des craintes, des douleurs stomachales, des angoisses existentielles comme si nous étions souffrants de quelque affliction ou pire encore, de vrais malades. Il en ressort à première vue que la nourriture devient dans son ensemble un traitemeant médical, pourvu qu’elle ne contienne aucune source cadavérique impropre à soutenir de la vie.

Vous, y voyez-vous vous-mêmes aux préparatifs de vos repas? Ou vous sont-ils tous préparés par d’autres personnes qui n’ont peut-être pas les mêmes goûts ou principes nutritifs que vous? Est-ce pour vous une question de vie ou de mort?

À propos de chablav

Blogueur, cuisinier végan, chan⊥eur musicien, au⊥eur écrivain poè⊥e, paleFrenier, po⊥eur, graphis⊥e, pein⊥re, menuisier, cimean⊥ier, maraîcher, légumologue, Fon⊥is⊥e, ou végé. La vie quoi.
Cette entrée a été publiée dans Non classé. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Pour oublier votre commentaire, ouvrez une session par l’un des moyens suivants :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s